Vous avez tendance à tout reporter au lendemain ? À repousser à plus tard certaines tâches que vous pensez pourtant importantes pour vous ? Procrastiner fait perdre un temps précieux. Remettre à demain détériore la qualité du travail et empêche de réaliser ses objectifs. D’autant plus que lorsque vous procrastinez vous ne vous sentez pas bien, vous n’êtes pas fier de vous, vous culpabilisez… Mais il y a une solution !

Pour lutter contre la procrastination, procédez en deux temps : repérez les raisons pour lesquelles vous avez tendance à remettre à plus tard l’exécution d’une activité qui devrait être réalisée immédiatement. Puis adoptez des habitudes anti-procrastination.  

C’est ce que nous allons voir en détail dans cet article.

lutter-contre-la-procrastination

Identifier les causes de la procrastination 

Avant de lutter contre la procrastination, il est essentiel de savoir pourquoi vous repoussez certaines tâches. Différentes raisons peuvent expliquer ce comportement, observez ce qui vous fait procrastiner :

  • le manque de motivation ;
  • le manque de confiance en soi ;
  • la peur de l’échec ;
  • la paresse ;
  • le perfectionnisme ;
  • la difficulté à se mettre au travail ;
  • les distractions : rester à ne rien faire, grignoter, regarder la télévision, fumer…

procrastiner

Qu’est-ce qui se cache derrière la procrastination ? Regardez en face pourquoi cette procrastination s’opère. En réalité, deux grandes raisons nous empêchent de passer immédiatement à l’action :

  1. Soit le but que vous voulez atteindre n’est pas aligné avec vos valeurs hautes.
  2. Soit l’objectif fixé est beaucoup trop élevé. Est-ce que vous vous êtes mis un challenge trop élevé ? Car lorsque vous percevez votre objectif comme une montagne, vous vous dites facilement je ne vais y arriver. Vous repoussez alors sans cesse.

Lorsque vous prenez conscience que vous procrastinez, le questionnement est crucial pour identifier les causes. Demandez-vous : Pourquoi est-ce que je fuis cette tâche ? Pourquoi est-ce que je reste allongé sur le canapé, alors que j’ai cette action à réaliser ? Qu’est-ce que je ressens par rapport à ça ? Est-ce que je me sens sereine ou stressée quand je pense à cette tâche ? Comment est ma respiration, mes muscles, ma mâchoire face à cette tâche ?

Souvent, la procrastination est présente parce que la tâche que nous devons effectuer nous fait peur. Donc nous nous sentons démotivés, nous trouvons cela trop dur, trop difficile. Il est donc indispensable de prendre conscience de ce qui se cache derrière notre procrastination pour pouvoir agir dessus.

6 bonnes habitudes pour arrêter de procrastiner

Une fois que vous aurez identifié la raison pour laquelle vous ne passez pas à l’acte, adoptez ces habitudes pour lutter contre la procrastination et rester motivé :

1. Penser au POURQUOI vous devez effectuer cette tâche

Pour vaincre la paresse, ce qu’il faut, c’est trouver un starter qui va vous permettre de déclencher le passage à l’action. Rappelez-vous toujours pourquoi vous devez faire cette action. C’est un moteur efficace pour arrêter de procrastiner. Pensez aux bénéfices si vous le faites et de l’autre côté les conséquences négatives si vous ne le faites pas.

Vous voulez perdre du poids, mais vous avez du mal à aller à la séance de sport que vous vous êtes fixée aujourd’hui ? Rappelez-vous : vous deviez éliminer ces quelques kilos pour rentrer dans votre robe de mariée dans 3 mois. Si vous vous souvenez du pourquoi vous vous êtes fixé cette action, il y a des chances que vous soyez motivé pour aller faire ces exercices et vaincre cette inertie.

2. Fixer un objectif atteignable et le scinder en sous-tâches

Si vous avez constaté que votre procrastination provient du fait que votre objectif est beaucoup trop élevé, scindez-le en sous-objectifs. Le but n’est pas d’obtenir un résultat à la perfection, mais d’honorer vos rêves. Vous parviendrez plus facilement à passer à l’action lorsque vous fractionnez votre tâche en sous-tâches. En effet, nous nous sentons toujours plus en capacité de poser un pas après l’autre que de se dire je dois gravir cette montagne.  

Chaque petite action accomplie vous donnera plus de motivation pour poursuivre dans cette voie. C’est un cercle vertueux efficace pour lutter contre la procrastination.

Par exemple, si votre objectif est d’écrire un livre, vous pourriez poser ces sous-tâches :

  • poser des plages pour réfléchir à votre livre ;
  • poser les idées sur une feuille/fichier : brainstorming, tout ce que vous lisez, voyez qui peut être intéressant pour votre livre, vous le notez ;
  • structurer la masse d’informations pour en faire un plan ;
  • commencer à rédiger les paragraphes…

CET ARTICLE PEUT VOUS INTÉRESSER : Comment se motiver dans son quotidien ?

3. Se mettre en condition pour rester concentré

Quand vous avez quelque chose d’important que vous ne parvenez pas à faire, mettez en place des petites actions de routine. Asseyez-vous tout simplement à votre bureau par exemple. Posez un verre d’eau à côté de votre ordinateur, mettez-vous en condition. Quand vous instaurez des rituels pour travailler, il est plus facile de s’exécuter et de rester concentré. Pour sortir de la procrastination, il faut donc créer des conditions favorables au passage à l’action et à la concentration.

4. Passer à l’action sans réfléchir évite de repousser au lendemain

Étrangement nous sommes performants pour trouver des excuses qui nous empêchent de passer à l’action. Il faut donc cesser de tergiverser. Ce temps passé à se conforter dans la procrastination, l’action aura été achevée. Lorsque c’est le mythe du perfectionnisme qui se cache derrière la procrastination, souvenez-vous que le « fait » est mieux que le « parfait ». Passez à l’action !

Une méthode simple et efficace que vous pourriez appliquer est La Règle des 5 secondes de Mel Robbins, autrice et conférencière spécialiste en motivation. À l’instant où vous vous dites je vais me lancer dans cette tâche, décomptez : 5, 4 , 3, 2, 1, GO ! Et vous vous y mettez sans réfléchir davatange. Cette méthode fonctionne, vraiment ! Car elle court-circuite le mode réflexion. En effet, au bout de 5 secondes, le cerveau a tendance à créer des doutes ou des peurs qui font obstacle à l’action.

Le fait de se mettre en action vous aide à mieux vous sentir, car aussi petite qu’elle soit, le mouvement vous rapproche de votre but. Vous vous sentez un peu mieux lorsque vous terminez une tâche. Sa réalisation vous apporte à chaque fois plus de confiance en soi. Ne l’oubliez pas : chaque petite action réalisée vous rapproche de votre objectif final jusqu’au jour où vous l’atteignez.

5. Se programmer un temps pour réaliser la tâche

Remarquez comme vous êtes plus productif la veille d’un départ en vacances. Vous avez envie de tout boucler afin de partir l’esprit tranquille. Programmez vous donc cette tâche que vous repoussez, avant de partir en week-end : il me faut avoir tout fini. Fixez de temps en temps une journée pour exécuter votre tâche : je fais mon maximum pour partir avec l’esprit le plus détendu possible. Engagez-vous auprès d’une personne (votre femme, votre mari, votre enfant) : je vais finir cette tâche, puis nous pourrons aller voir le match ensemble par exemple. Cela vous aidera à passer à l’acte et lutter contre la procrastination.

6. Utiliser des phrases motivantes contre la procrastination

Exploitez le pouvoir du subconscient pour reprogrammer votre cerveau. Par des affirmations positives, vous envoyez un message clair à votre subconscient. Vous orientez ainsi vos pensées vers l’atteinte de vos objectifs, ce qui vous motivera davantage à accomplir toutes les tâches qui vont dans ce sens.

Il vous faut donc bannir la mauvaise habitude d’employer des phrases contre-productives comme :

  • je n’ai pas le temps, le temps passe trop vite ;
  • je n’aurai jamais assez de temps pour faire ça ;
  • j’aurai le temps de faire ça quand/plus tard…

Remanier vos paroles, remplacez-les par :

  • en priorisant mes tâches, tout va rentrer en temps voulu ;
  • je prends du temps pour faire ça ;
  • chaque chose demande le temps qui est nécessaire ;
  • en prenant le temps de bien planifier ce que j’ai à faire, je gagne du temps ;
  • j’ai tout le temps qu’il me faut pour réaliser cette tâche, car j’ai planifié en amont ce que je devais faire.

Trouvez ainsi des affirmations qui vous conviennent pour ne plus tomber dans le piège de baptiser négativement ce temps.

Vous en avez assez de procrastiner ? Vous voulez changer et atteindre vos objectifs de vie ? Réaliser vos rêves en passant à l’action tout en gérant mieux votre temps ?  Participez au webinaire gratuit de David Colom. En une heure, il vous orientera vers une meilleure gestion de votre temps, ce qui vous fera gagner en productivité.

Articles recommandés

La copie de contenu est interdite sur ce site.